lienlien


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 because no good story starts with "that one time i ate a salad."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 02/08/2014
Messages : 27

# Wtf, déjà ?!
Phase 3, tuez-moi



MessageSujet: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Jeu 7 Aoû - 14:00


Dimanche matin, 02:00

« Juste, pourquoi tu le ramènes, lui ? » Aidan se retourna légèrement sur son siège pour regarder le pote qui venait de l'interpeller, les mains toujours sur le volant de sa voiture, puis jeta un regard à l'autre type qui gisait lamentablement aux côtés du premier, la joue écrasée contre la vitre. Ils revenaient d'une soirée bien arrosée – pour certains puisque cette fois, Aidan avait accepté de ramener deux amis et donc de ne boire qu'une petite bière – et avaient avec eux un dangereux et imprévu passager qui avait, dix minutes plus tôt, sagement dégueulé dans la bagnole. Il allait le regretter le p'tit salopiot. À chaque bouffée d'air qu'il respirait, Aidan avait un peu plus envie de le balancer hors de la voiture. Le jeune Américain se reconcentra sur la route. « On a un match important lundi. Je tiens pas à ce qu'on le retrouve mort dans le caniveau, on aura besoin de lui. » C'était plutôt vrai : Aidan tenait à la réputation de leur équipe de basket comme à la prunelle de ses yeux, mais il avait aussi été pris de pitié pour ce pauvre gamin qui avait visiblement bu bien au-dessus de ses moyens... et dont personne ne voulait s'occuper. Pas que lui-même tenait à le prendre sous son aile, mais la fille qui organisait la fête le lui avait plus ou moins jeté dans les bras sous prétexte qu'ils se connaissaient et qu'elle ne pouvait pas le garder chez elle pour la nuit. Se connaître était un bien grand mot : à vrai dire, Aidan ne se rappelait pas avoir parlé à ce type plus d'une ou deux fois même en étant dans la même équipe, mais bon. C'était la bonne action de l'année.

Il déposa les deux autres gaillards devant leur immeuble et reprit son chemin pour rentrer chez lui, l'autre abruti à moitié crevé sur la banquette arrière. Sérieux, quelle idée d'avoir accepté de l'embarquer... ma bonté me perdra. Arrivé chez lui, Aidan descendit de la voiture et resta planté là quelques minutes, ne sachant plus trop quoi faire du cadavre gisant sur son siège. Sérieeeeeeeeeeeeeeeeux quoi. Avec un soupir d'agacement, il ouvrit la portière. L'autre, probablement dans un état second entre le sommeil et la conscience, bascula vers l'extérieur, précairement retenu par sa ceinture. La scène était comique, Aidan avait presque envie de prendre une photo mais il se contenta de détacher le bonhomme, de lui coller deux baffes pour le réanimer un tant soit peu, puis de glisser un bras sous le sien pour l'aider à marcher jusqu'à la maison. Une fois à l'intérieur, il toqua sèchement à la première porte juste à côté de l'entrée pour réveiller la bonne – plus de deux heures du matin ? Rien à foutre, c'est son boulot – et lui demander de nettoyer la voiture.
Heureusement que son coéquipier n'était pas bien lourd. Aidan le fit s’asseoir sur le canapé, puis s'installa lui même en face de lui sur la table basse du salon, bras croisés. C'était quoi son nom, déjà ? Baek Ho ? Jun Ho ? Min Ho ? Quelque chose dans ce genre-là. « Hé, chose, t'es gentil tu fais pas un coma éthylique dans mon salon. » dit-il en secouant vigoureusement l'autre par l'épaule. « Comment tu t'appelles, déjà ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 24/07/2014
Messages : 359

# Baisses les yeux
j'suis le roi ici


http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Jeu 7 Aoû - 15:13


feat

Park Aidan

Non mais quelle idée de suivre Kuan Ji à cette soirée. A la base, In Ho avait prévu de jouer aux jeux vidéos avec son meilleur toute la soirée mais ce dernier avait décommandé à la dernière minute. Il était malade, du moins c'était ce qu'il lui avait raconté. Pris d'un profond sentiment d'abandon, le basketteur avait eu la pire idée de sa vie en contactant un des membres de son équipe, aka Kuan Ji qui s'était empressé de le tirer à cette fête. Pour être totalement honnête, In Ho n'aurait jamais accepté de se bouger les fesses s'il ne lui avait pas précisé que tous les membres de l'équipe seraient là. Par tous, cela incluait forcément Aidan et l'idée de se trouver dans la même pièce que lui chamboulait le plus jeune. Il était éperdumment amoureux de lui depuis leur première rencontre et n'avait d'yeux que pour cet être qu'il considérait un peu -beaucoup- comme un véritable dieu. Pourtant il ne connaissait rien de sa vie et ne lui avait jamais adressé la parole.

"In Ho, bois, t'as perdu !" Kuan Ji le secouait frénétiquement pour le sortir de ses pensées et lui collait son shot sous le nez pour le forcer à boire. Les jeux et In Ho, ça faisait deux et malgré ses nombreuses protestations, il avait fini par céder devant l'insistance de son ami. Oh, le goût de l'alcool ne lui déplaisait pas, mais sa dernière cuite en date ne lui rappelait pas de très bons souvenirs...Et puis il y avait Aidan. Lors de la soirée, In Ho l'avait croisé à plusieurs reprises sans oser lui adresser le moindre mot par peur de se mettre à bafouiller comme une lycéenne. Malgré tout, il attrapait le verre pour le descendre du traite. Mauvaise idée.

Les heures passèrent alors à une vitesse folle et sans qu'il ne puisse comprendre quoi que ce soit, le jeune étudiant venait de se prendre deux claques. La bouche pâteuse, il manquait de s'effondrer lorsqu'un inconnu l'aidait à s'extirper du véhicule. Avec la quantité d'alcool ingurgitée lors de la soirée, il lui était tout bonnement impossible de se rappeler de quoi que ce soit. In Ho était tellement ivre qu'il ne tiltait même pas qu'il se trouvait à présent chez Aidan, affalé sur son canapé comme une larve. Les yeux à moitié clos, il peinait à rester éveillé et essayait vainement d'analyser les lieux. Il essayait. Vraiment. "J'ai soif..." Par soif, il entendait qu'il avait envie de boire de l'eau et non de l'alcool. Il avait bien assez fait de dégats pour la soirée...Sans faire attention aux mots de son vis-à-vis, In Ho tentait désespéremment de se redresser avant de retomber lourdement sur Aidan - qu'il n'avait d'ailleurs toujours pas reconnu. "Tu vas me violer c'est ça ? Tu m'as ramené ici pour me séquestrer et vendre mes organes ?!" Oula...Ouai, il divaguait complet le petit brun et ce n'était pas faute de l'avoir prévenu lors de la soirée. Peu conscient de ce qui l'entourait, il ne répondait pas à sa question et se contentait de taper très gentiment sur le torse du capitaine de l'équipe, persuadé de pouvoir faire fuir la menace avec sa force d'ivrogne. Il était pathétique. "T'es pre...presque aussi beau que...merde...euh....Aidan ! Mais nan...Lui, c'est pas un revendeur d'organes" A ce rythme là, il allait se griller tout seul.



Owi, tripotes moi cochon

T'as la banane ou tu l'as pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
avatar
Date d'inscription : 02/08/2014
Messages : 27

# Wtf, déjà ?!
Phase 3, tuez-moi



MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Jeu 7 Aoû - 17:55

Sa mère et son père étaient en voyage d'affaires pour deux semaines et Aidan avait la maison pour lui seul (et la pauvre bonne à qui il en faisait voir de toutes les couleurs) donc la présence d'In Ho ne risquait pas de déranger quiconque. Quoique, peut-être qu'il le dérangerait lui : Aidan n'avait aucunement envie de rester à son chevet toute la nuit ni d'avoir à ramasser son vomi ni rien. Il n'avait qu'une envie : se ruer dans son lit et dormir comme une pierre jusqu'à quatre heures de l'après-midi au moins. In Ho lui dit qu'il avait soif : eh bah vas-y mon gars lève-toi, j'vais pas faire le service pour toi, pensa son capitaine, mais il n'eut pas le temps de faire une remarque car l'autre avait vainement essayé de se lever et s'était lamentablement écrasé sur lui, manquant de le faire dégringoler de la table. Il le réceptionna maladroitement avec un grognement indigné puis le repoussa calmement d'un bras pour instaurer une distance minimale entre eux, l'autre encore plus ou moins appuyé sur ses genoux. Quel abruti. Pourquoi boire tant si on ne tient pas l'alcool ? À vrai dire, c'était la première fois selon ses souvenirs – qui n'étaient, il faut bien l'avouer, pas très fiables – qu'Aidan croisait ce jeune homme à une soirée. Il n'en était pas certain, mais quelque chose lui disait que tout ça, c'était pas son univers et que ce soir il avait un peu abusé sans savoir dans quoi il se fourrait. Mais ce n'était pas ses oignons. « Crois-moi, dans l'état dans lequel tu es, personne aurait envie de te violer. » commenta Aidan suite au délire relatif d'In Ho, qui lui demanda également s'il comptait revendre ses organes. Tout naturellement voyons, rien qu'à la gueule de sa baraque ça se voyait clairement qu'il était en manque de moyens et donc que sa dernière solution pour la survie était la revente d'organes de pauvre petit ivrogne innocent, n'est-ce pas ? Mais il ne releva pas, persuadé qu'il n'aurait de toute façon pas été capable de saisir la remarque.

Ensuite, In Ho baragouina quelques étrangetés, et le plus vieux haussa un sourcil quand il l'entendit dire qu'il était « presque aussi beau qu'Aidan ». Avait-il mal compris ? Ca allait de paire avec son égocentrisme de toujours vouloir entendre son nom sortir de la bouche des autres. Mais ça n'avait pas beaucoup de sens. Il doutait néanmoins de ce qu'il avait entendu ce qui le poussa à attraper fermement le menton de l'ivrogne pour le forcer à le regarder. « Tu dis de drôles de conneries, gamin. Tu sais qui je suis ? J'suis ton putain de capitaine et t'as intérêt à te remettre vite. » Aidan secoua un peu son visage tout en le maintenant entre ses doigts pour qu'il le regarde bien. Il avait vraiment piteuse mine. Il ne connaissait pas vraiment In Ho, mais l'image qu'il avait de lui était plutôt celle du type un peu coincé qui ne lève jamais la voix et qui passe pour l'homme invisible où qu'il soit : parfois, Aidan oubliait même qu'il faisait partie de l'équipe et si In Ho aurait eu envie de sécher quelques entraînement, le grand chef ne l'aurait certainement même pas remarqué. Ce soir était peut-être l'occasion pour lui d'en apprendre un peu plus sur ce discret personnage, bien qu'il n'était pas foncièrement intéressé, juste un peu curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 24/07/2014
Messages : 359

# Baisses les yeux
j'suis le roi ici


http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Jeu 7 Aoû - 19:19


feat

Park Aidan

Il ne devait pas boire, il le savait pourtant qu'il n'était pas un habitué et que par conséquent il suffisait de peu pour qu'il finisse ivre mort sur le plancher. Sa première expérience avec l'alcool s'était terminée dans un hôtel où il s'était réveillé à moitié nu à côté d'un inconnu et pourtant, il réitérait l'expérience. En présence d'Aidan de surcroit. Lorsqu'il se réveillerait le lendemain avec une gueule de bois pas possible et qu'il se rendrait compte de l'identité de son hôte, In Ho irait sans doute se jeter d'un pont. Ou alors il s'exhilerait dans un pays très très lointain. En Suisse par exemple. Il irait sans doute égorger Kuan Ji dans son sommeil pour l'avoir poussé à jouer à ce jeu d'alcool idiot et pour ne pas l'avoir surveillé comme il le lui avait pourtant promis. Ca lui apprendrait au In Ho, qu'il ne fallait pas faire confiance à ses amis dans ce genre de situation.

Quoi qu'il en soit, le coréen était bien trop à l'ouest pour comprendre comment il s'était d'abord retrouvé dans une voiture aussi luxueuse, entouré de garçons qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam avant de terminer sa route le cul sur un canapé en cuir hors de prix. S'il tenait à sa vie, quelque chose lui disait qu'il ne valait pas mieux déverser le contenu de son estomac ici. Les yeux à moitié clos, In Ho agonisait en silence. Il avait quémandé un verre d'eau à son hôte qui ne semblait pas daigner vouloir se lever pour l'aider. Enfoiré, pensait In Ho qui se levait par ses propres moyens dans l'espoir d'aller se rincer le gosier pour ne pas sentir cet arrière goût de vomi ignoble qu'il avait encore en bouche. De plus, il lui semblait avoir la gorge en feu depuis de nombreuses minutes. Rien qu'à la pensée d'un verre d'eau frais, le plus jeune laissait s'échapper un soupir de satisfaction plutôt suspect. Mais ça, c'était bien avant de s'étaler sur le grand brun qui était posé en face de lui sur ce qui semblait être la table du salon. Loin d'être rassuré par les lieux richement décorés et cet énergumène dont il ne connaissait l'identité, In Ho se mettait à présent à délirer en s'imaginant les pires scénarios possibles. Il se savait un minimum attirant et par conséquent, l'idée qu'on puisse l'avoir kidnapper pour profiter de son corps pur et encore vierge lui avait traversé l'esprit soudainement. En fin de compte, l'inconnu ne semblait pas spécialement emprunt à ce genre de délire et cela eut le mérite de rassurer le jeune basketteur qui, à l'aide du plus âgé, s'assit sur le sol sans pour autant s'éloigner de lui. Les bras appuyés sur ses genoux, Il appuyait son front contre ses jambes alors que son monde se remettait à tourner avant qu'il ne se saisisse de son visage pour le forcer à le regarder dans les yeux. Après quelques secondes, In Ho piqua un fard en reconnaissant son vis à vis. Bon dieu il s'agissait d'Aidan. LE Aidan à qu'il vouait un culte. Les joues rouges à l'extrême, il fuyait son regard en espérant mourir foudroyé par je ne sais quels maux. Pourtant il ne pouvait pas aller bien loin en l'occurence..."Je...Je...Tu...hm....Pourquoi j'suis là ?" Il posait la question, s'imaginant peut-être qu'Aidan l'avait sauvé du haut de son cheval blanc. Il l'avait bien ramené chez lui non ? A cette idée, In Ho jubilait tout autant qu'il regrettait de lui parler dans de telles circonstances. Il aurait de loin préféré être sobre et au top de sa forme pour lui faire bonne impression au lieu de s'exposer comme un garçon irresponsable et idiot.

Après quelques secondes de réflexion, le basketteur parvint enfin à se redresser après plusieurs tentatives et à se diriger vers la salle de bain la plus proche en quête d'un robinet où s'abreuver. La porte ouverte, il y pénétrait en s'accrochant au mur et se penchait vers le lavabo pour avaler trois litres d'eau en gémissant presque son plaisir. Il redressait par la suite son visage vers le miroir pour observer l'étendue des dégats en tirant une légère grimace. Il était loin d'être séduisant là, pour le coup. Pour rattraper un peu ce désastre, il retirait son haut à présent sale et passait de l'eau sur son visage pour se raffraichir et se redonner une mine plus...vivante ? Une fois plus présentable, il passait la tête par la porte de la salle de bain et cherchait son ainé du regard malgré sa vue trouble. "Ai..Aidan !" chuchotait-il comme s'il ne devait pas faire de bruit alors qu'il n'y avait personne à déranger. "J'peux me doucher ?"



Owi, tripotes moi cochon

T'as la banane ou tu l'as pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
avatar
Date d'inscription : 02/08/2014
Messages : 27

# Wtf, déjà ?!
Phase 3, tuez-moi



MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Ven 8 Aoû - 13:29

Le front appuyé contre ses genoux, In Ho avait l'air complètement mort. Oh, d'une certaine manière, il ÉTAIT complètement mort, mais là, il avait particulièrement l'allure d'un cadavre. Et quand Aidan le saisit par le menton pour le forcer à le regarder, son visage prit la teinte la plus cramoisie qu'il avait jamais vue, il avait l'air d'être sur le point de mourir étouffé par sa propre langue. Non vraiment, on aurait cru qu'il venait de voir le Diable. Il n'en était pas si loin, mais Aidan fût sincèrement surpris d'une telle réaction : il ne lui avait jamais rien fait... peut-être avait-il peur de lui parce qu'il n'était pas tendre aux entraînements ? Avait-il pris certaines de ses remarques un peu trop personnellement ? Aucune idée, mais tout cela importait peu à Aidan au final, tout ce qu'il voulait, c'était caser l'autre dans la chambre d'ami puis aller lui-même se coucher. « Pourquoi t'es là ? » répéta Aidan sans lâcher son visage, sourcils froncés « T'es là parce que tu étais ivre mort à cette soirée et que personne d'autre ne voulait te ramener. Je sais pas où t'habites donc là t'es chez moi. » Il oublia de préciser qu'on l'avait plus ou moins forcé à l'embarquer et que ce n'était par conséquent pas un acte de pure bonté s'il l'avait ramené jusqu'ici, mais fuck off.

Avec quelques difficultés, le plus jeune parvint à se remettre sur ses pieds et Aidan l'observa nonchalamment se traîner jusqu'à la salle de bains. Il entendit seulement le robinet couler pendant un long moment, puis In Ho réapparu torse nu dans l'embrasure pour lui demander d'une toute petite voix s'il pouvait se doucher. Quelle question, il ne POUVAIT pas se doucher, il en avait l'obligation même : il n'était pas beau à voir et après s'être plus ou moins vomi dessus, Aidan le préférait savoir propre pour s'installer dans un des lits de sa demeure. L'Américain hocha la tête, puis se leva avec un petit soupir crevé. « La grande salle de bain est en haut. » dit-il simplement en commençant à monter les escaliers « J'vais te passer un t-shirt et après j'me couche. Fais comme chez toi. » Il lui désigna d'un geste mou ladite salle de bain puis entra dans une chambre un peu plus loin qui était la sienne. La chambre d'Aidan, c'était pas du grand art : meubles gris, murs blanc, assez bien rangée et plutôt impersonnelle, au final. Seul trahissait l'appartenance de cette chambre un panneau en carton au-dessus du lit sur lequel s'étalait une nuée de photos de lui avec des amis, avec ses ex – qu'il se plaisait à conserver parmi les autres, comme un tableau de chasse – et même plusieurs photos de l'équipe de basket. Aidan pris un t-shirt au hasard dans sa penderie – un truc blanc sans doute un peu trop grand pour In Ho : il était à peine plus grand que lui, mais ils n'avaient pas exactement la même carrure. Origines occidentales exigent, Aidan était un peu plus large d'épaule que la grande majorité des coréens. Il retourna dans le couloir où il trouva In Ho, à qui il tendit le t-shirt sans un mot. Allez, maintenant il allait pouvoir aller dormir, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 24/07/2014
Messages : 359

# Baisses les yeux
j'suis le roi ici


http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Sam 9 Aoû - 0:42


feat

Park Aidan

Au vu de son état pitoyable et de la situation merdique dans laquelle il s'était fourré, In Ho allait très certainement regretter de s'être rendu à cette soirée pendant les dix prochaines années. Premièrement, il regretterait la quantité d'alcool ingurgitée lorsqu'il se réveillerait avec l'estomac entièrement retourné et une gueule de bois magistrale et deuxièmement, il se tirerait une balle en constatant qu'Aidan s'était occupé de lui comme d'un bébé puisque personne d'autre n'avait voulu se le farcir à la fin de la soirée. Décidément, s'il voulait faire bonne impression c'était râté et il s'en voudrait pour le restant de ses jours. Oh, pour l'instant il ne semblait pas mesurer l'étendue des dégats mais la réalité le rattraperait d'ici quelques heures, c'était certain.

Appuyé sur son ainé comme un bébé sur les genoux de sa mère, In Ho peinait véritablement à aligner des mots pour former une phrase claire et surtout compréhensible. Car même si le plus jeune avait plus ou moins compris à qu'il avait à faire, il ne semblait pas se prendre en mains pour autant. Pour l'instant, le basketteur était bien trop sous l'influence de l'alcool pour se comporter comme il l'aurait fait en présence d'Aidan dans d'autres circonstances : c'est à dire le plus discrètement du monde. Au contraire, il le collait et lui posait des questions idiotes sans faire attention à ses réponses. Totalement désintéressé, il se contentait de mettre toute sa bonne volonté à essayer de se lever, ce qu'il réussit à faire par je ne sais quel miracle. Sans se soucier une seule seconde de son vis à vis, il prit son temps pour tenter de rattraper un peu son apparence négligée avant de soudainement demander à Aidan s'il pouvait se doucher. Même si cela coulait de source, il n'était pas assez frais pour y réfléchir seul. D'ailleurs, lorsque son ainé lui pointa la salle de bain où il était censé se doucher, In Ho crut mourir de désespoir. Sérieusement, comment allait-il réussir à se rendre à l'étage alors qu'il peinait déjà à marcher une dizaine de mètres du salon à la salle de bain ? Dépité par la vue de cet escalier qui lui semblait aussi difficile à gravir qu'une montagne, le brun laissait un couinement plaintif s'échapper de ses lèvres avant de daigner se déplacer jusqu'à ce dit escalier. Après de longues minutes de réflexion sur la façon dont il allait s'y prendre pour ne pas tomber et s'ouvrir le crâne, In Ho se mit enfin à gravir les marches en se tenant fermement à la barrière. L'effort fut à la hauteur de ses craintes et une fois en haut, le plus jeune ne put contenir un soupir de soulagement. ça y est, il était encore vivant. Le souffle court à cause de l'effort, l'étudiant en médecine remerciait silencieusement Aidan lorsqu'il lui tendit de quoi se vêtir et se dirigea dans la salle de bain pour aller y prendre une douche bien méritée. Malgré la difficulté de la tâche, il parvint à se laver non sans manquer de se rétamer à plusieurs reprises dans la douche avant de s'en extirper maladroitement. Dès lors, il enroulait une serviette autour de ses reins et empruntait une des brosses à dents posées sur le rebord du lavabo pour parfaire sa toilette. Une fois flambant neuf, il s'envoyait un baiser dans le reflet du miroir en pouffant comme un idiot avant de regagner le couloir dans son plus simple appareil. Simplement vêtu de cette serviette bien trop courte, il cherchait Aidan désespéremment dans les différentes pièces qui se trouvaient dans le couloir avant de finalement tomber sur ce qui semblait être sa chambre. Impressionné, il marmonnait un "ooooh" démonstratif et s'avançait dans la pièce sans même calculer son capitaine qui n'allait sans doute pas apprécier sa venue ici. Maladroitement, il se prit alors les pieds dans le lit sans le faire exprès et retombait sur ce dernier en pouffant une fois de plus. Décidément...Aidan n'était pas sorti de l'auberge avec un cas comme lui. "Aidan...J'ai pas de boxer ! Je vais pas dormir tout nu !" Pire qu'un môme attardé lorsqu'il était sous influence de l'alcool. Couché sur le dos, il tournait sur le lit sans se soucier de cette serviette qui prenait la fuite avant de s'appuyer sur ses avants bras pour pouvoir le regarder, un sourire sur les lèvres. "Je sens boooooooooon maintenant !" On s'en fout ? Ilne fallait pas être devin pour savoir qu'Aidan n'en aurait rien à carrer. "J'peux dormir ici, dis Aidan ? J'ai peur du noir...Je vais faire des cauchemars sinon...."



Owi, tripotes moi cochon

T'as la banane ou tu l'as pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
avatar
Date d'inscription : 02/08/2014
Messages : 27

# Wtf, déjà ?!
Phase 3, tuez-moi



MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Dim 10 Aoû - 14:36

Quand Aidan buvait, il n'était pas comme In Ho : déjà, il tenait certainement mieux l'alcool que lui. Ensuite, il devenait vraiment insouciant et surtout peu conscient de ses actes. De manière générale, il ne réfléchissait à rien, mais sous l'influence de trois ou quatre gin tonic, il partait vraiment en vrille et s'il ne se comportait pas exactement irresponsablement, il faisait de belles conneries. Ou du moins, des choses improbables. Le plus souvent, il ramenait n'importe qui chez lui, en profitait jusqu'aux premières lueurs du jour puis flanquait son ou sa partenaire dehors si il/elle était encore là à son réveil. Aidan était ce genre de personne. Très charnel, très sensuel, assez porté sur la chose mais pour le meilleur. Enfin, tant qu'il restait lui-même : l'Autre était juste pervers et un poil porté sur les pratiques incongrues et sauvages, mais il ne se manifestait pas tant que ça. Bref, tout ça pour dire que l'état dans lequel était In Ho était un état qui était parfaitement inconnu à Aidan. D'ailleurs, In Ho mit une éternité à monter les escaliers, il avait l'air d'un petit pépé hagard et abandonné, mais Aidan ne fit pas de commentaires : il ne devait pas être habitué à l'alcool. Quand il le vit enfin disparaître dans la salle de bain, Aidan retourna dans sa chambre pour se laisser lourdement retomber sur son immense lit à plat ventre, bras écartés en mode Jésus-Christ sur la croix mais face contre duvet.

Aidan avait vraiment commencé à s'endormir quand une sorte de poids mort gigantesque s'écrasa à côté de lui, le tirant ainsi désagréablement de son début de sommeil. Évidemment, c'était In Ho, qui devait s'être pris les pieds dans quelque chose. Ce dernier s'exclama qu'il n'avait pas de sous-vêtements et qu'il ne voulait pas dormir tout nu. L'information mis un certain temps à parvenir au cerveau de notre protagoniste – le temps d'une traduction mentale coréen-anglais encore endormie – qui plissa les sourcils en se redressant un peu sur les coudes. « Rassure-moi, t'es pas en train de me demander de te prêter un boxer hein ? Tu veux ma brosse à dents aussi ? » marmonna-t-il en changeant mollement de position, allongé sur le flanc soutenant nonchalamment sa tête de son bras pour faire face à l'autre hurluberlu, qui lui hurlait presque désormais qu'il sentait bon. Oui bah c'est du gel douche quoi, son gel douche qui plus est donc c'était pas fait pour puer après. Mais le capitaine s'abstint de tout commentaire et de toute réaction. À vrai dire, il s'en fichait un peu de la présence d'In Ho. J'entends par là que même s'ils se connaissaient peu, qu'il était ivre ou quoi que ce soit d'autre, laisser le plus jeune dormir chez lui ne se posait pas à lui comme un problème. Ce qui le gênait, c'était le fait qu'il semblait vouloir continuer à bavasser comme une gonzesse avec lui lorsqu'il n'attendait qu'une chose : pouvoir se coucher. Donc quand In Ho lui demanda s'il pouvait dormir avec lui, Aidan manqua sérieusement de s'étouffer. Cependant, il se ressaisit et désigna du doigt la partie inférieure du corps d'In Ho en affichant un sourire faussement aguicheur : « Mon gars, tu dormiras pas ici tant que ça dépasse. » Il ricana légèrement en se tournant sur le dos à son tour, les yeux mi-clos, totalement épuisé. Une chose était certaine, il n'avait aucune envie de se battre avec In Ho. Il n'avait pas non plus envie de le laisser squatter son lit, cependant, et il ne croyait pas à cette histoire de cauchemars. C'était sans doute la faute de l'alcool. « Tu peux dormir par terre si tu veux mais mon lit, c'est mon lit tu vois. Soit j'y dors, soit j'y baise, et tu n'es inclus dans aucune de ces activités donc tu n'y as pas ta place. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 24/07/2014
Messages : 359

# Baisses les yeux
j'suis le roi ici


http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Lun 11 Aoû - 0:09


feat

Park Aidan

Quand In Ho se rendrait compte de l'erreur monumentale dans laquelle il s'était mise en se rendant à cette soirée, il se frapperait la tête contre les murs jusqu'à mourir. Non parce qu'entre nous, il ne pouvait pas se trouver en pire posture qu'il ne l'était actuellement. Lui qui était éperdumment amoureux d'Aidan faisait tout dans le but de pouvoir un jour le séduire et se faire remarquer par ce même homme qu'il espérait obtenir. Il était prêt à tout, même à sacrifier son amitié de toujours avec Se Hwan en se servant de lui comme pour faire ses expériences. Lorsque Kuan Ji lui avait mis en tête de trouver un partenaire de jeu en qu'il avait confiance pour apprendre à être un homme, il n'avait pas du réfléchir bien longtemps avant de penser à son meilleur ami. Ca avait été une évidence à ses yeux. De fait, In Ho s'en voudrait propablement à vie d'avoir fait tant d'efforts pour au final tout ruiner simplement à cause de son comportement inopportun. Il priait intérieurement pour que le capitaine de l'équipe ne lui en tienne pas rigueur et ne se fasse pas une image négative de lui. L'étudiant avait souvent espéré que leur première discussion se déroulerait comme dans les films et qu'Aidan lui avouerait son amour pour lui dans une situation débordant de romantisme. Jamais il n'aurait cru qu'il finirait ivre, à moitié mort sur son lit à déblatérer des conneries sans noms. Oh Aidan s'en souviendrait très certainement pour les futurs années à venir et In Ho perdrait en crédibilité auprès de lui. A quoi bon faire des efforts si c'était pour les ruiner à cause d'une simple soirée trop arrosée ? Un idiot, voilà ce qu'il était.

Affalé sur les draps légèrement froissés de son lit, In Ho se comportait comme un enfant capricieux auprès de son hôte qui ne semblait pas d'humeur joueuse ce soir. Sa demande qui pourtant lui avait semblé si innocente venait d'être rejetée comme s'il s'agissait d'un crime. Un boxer, ce n'était pas la mort non ? "Donnes-en moi un et j'irais t'en acheter des neufs de la même marque, promis" Il ne rendait probablement pas compte que son vis-à-vis avait bien plus de moyens que lui et que par conséquent il devait acheter ses fringues, y compris ses boxers, dans des boutiques de luxe. Ce n'était pas avec ses moyens d'étudiant issu d'une famille à la limite de ses moyens qui allait pouvoir dépenser une fortune pour un simple boxer et pourtant...Il en était bien capable. Une moue affichée sur son visage de bébé, le coréen observait chaque mouvement d'Aidan en espérant le convaincre par la suite de le laisser dormir avec lui. Malheureusement pour lui, ce dernier ne semblait pas convaincu par son excuse pourtant débordante de sincérité et se contenta de lui préciser que son lit n'était que source de repos ou de plaisir, deux choses bien distinctes dans lesquelles il n'était pas question de lui. Attristé par cette réponse, le coréen se redressait difficilement pour aller dans la penderie du plus âgé sans attendre d'avoir son autorisation. S'il tenait tant à ce qu'il habille son petit gugus, il allait bien falloir qu'il lui emprunte un boxer. Par chance, il ne lui fallut pas longtemps pour trouver le tiroir qui contenait ses sous-vêtements. Avec un peu de recul, In Ho ressemblait presque à un pervers, totalement absorbé par cette question de sous-vêtements qui appartenaient à Aidan, son fantasme et amour de toujours. Pouvoir porter l'un de ses boxers relevait presque du miracle et sans qu'il n'ait le temps d'y redire quoi que ce soit, il en attrapait un qu'il enfilait rapidement avant de retourner devant son lit. In Ho glissait ensuite ses doigts dans sa chevelure pour se décoiffer et se donner un air plus appréciable avant de le rejoindre dans le lit en se couchant à ses côtés. Puisqu'il disait accepter les conquêtes, pourquoi ne pas lui proposer de combler certains de ses désirs ? Il n'avait certes pas encore l'expérience nécessaire pour lui plaire mais cela ne l'empêcherait pas de le tripoter un peu si l'envie lui venait. Avec toute la bonne fois dont il pouvait faire preuve, In Ho se tournait vers son ainé pour l'observer silencieusement avant de souffler dans une murmure presque inaudible. "Et si je m'offre à toi, tu me laisses y rester ? Tu as dis que ton lit te servait d'endroit pour dormir et faire...enfin tu sais quoi" Il tentait sa chance...Après tout il n'était pas à sa près vu l'état dans lequel il se trouvait. Quitte à être pathétique, autant l'être jusqu'au bout. "Je serais sage promis...Je ferais tout ce que tu veux, tout ! Mais me laisses pas dormir seul ou par terre, steuplaiiiiiit Aidan"



Owi, tripotes moi cochon

T'as la banane ou tu l'as pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
avatar
Date d'inscription : 02/08/2014
Messages : 27

# Wtf, déjà ?!
Phase 3, tuez-moi



MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Lun 11 Aoû - 15:33

Malgré tout son argent et son ego surdimensionné, Aidan n'était pas snob. Il lui arrivait de regarder autrui de haut, mais c'était par mépris plus que par snobisme : donc ce soir-là, s'il ne voulait pas prêter de boxer à In Ho ni le laisser dormir avec lui, ce n'était pas parce qu'il ne le jugeait pas à la hauteur. C'était juste parce qu'il n'aurait laissé personne d'autre avoir accès à ces privilèges non plus, surtout lorsqu'il lui prêtait déjà un t-shirt et qu'une chambre d'ami était disponible à l'autre bout du couloir. In Ho était assez grand pour gérer ses terreurs nocturnes. Et puis, Aidan ne l'avait jamais regardé comme on regarde une personne qui nous plaît : pas qu'il était moche, loin de là, mais Aidan ne s'était jamais dit qu'il y avait du potentiel chez In Ho. Il n'avait jamais remarqué. Maintenant qu'il l'avait sous les yeux d'un peu plus près, il prit le temps de l'examiner sous toutes les coutures. Okay, il était franchement pas mal. Pas très charismatique mais assez beau. À vrai dire, Aidan était beaucoup plus difficile pour ses partenaires masculins que féminins, mais In Ho aurait pu entrer dans ses critères s'il n'avait pas été... eh bien, s'il n'avait pas été In Ho, ce type qu'il n'avait jamais remarqué jusque là dont l'originalité et la folie n'auraient jamais pu faire vibrer notre jeune Américain. Parce qu'il avait besoin de vibrer. D'avoir envie. Mais In Ho le tira de ses réflexions profondes en décidant d'aller se servir lui-même de sous-vêtements dans son armoire. Aidan ne pipa mot tant il était choqué que l'autre se croie à ce point chez lui, puis finit par se dire qu'il n'allait pas en crever. Ce qui était tout à fait vrai.

Finalement, après avoir pris un de ses sous-vêtements en otage, In Ho revint se jeter à côté de lui dans le lit. Un silence un peu étrange s'instaura, bien vite brisé par la petite voix d'In Ho qui lui demandait s'il accepterait de le garder dans son lit contre quelques faveurs intimes. Aidan fronça les sourcils en dévisageant In Ho. La proposition était tentante, mais comme dit précédemment, il ne s'était jamais intéressé à ce gaillard – dont il ne savait d'ailleurs toujours pas le nom puisqu'il avait  évasé la question lorsqu'il l'avait posée. Aidan ne pensa pas une seconde que cette proposition était étrange : à vrai dire, il y était un peu habitué et comme l'autre jeune homme avait beaucoup bu, il ne devait pas être dans son état normal. Il le supplia presque de ne pas le laisser dormir seul ou par terre. « Nan mais sérieux, t'as quel âge ? Pis t'as vu ton état ? Tu crois vraiment que tu serais capable de faire quoi que ce soit ? J'pas envie d'me taper une éponge inerte... » Pourquoi une éponge ? Parce qu'aux yeux d'Aidan, il n'y avait pas grand-chose de moins excitant qu'une éponge posée à côté du lavabo. Certaines personnes pensent ainsi, ma foi. Petite pause, p'tit silence. Pas très sûr de lui, Aidan se gratta le nez puis se reprit : « ... Mais je tiens pas non plus à c'que tu t'casses le dos par terre. On joue lundi tu sais. Je prends le côté droit et toi le gauche. Allez bouge-toi, j'ai sommeil. » Il lui donna un coup de coude dans les côtes pour le faire bouger puis se leva, ôta jean et t-shirt – pas pudique pour un sou – et se retourna du côté du lit, mains sur les hanches. « Bon rappelle-moi ton nom quand même ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 24/07/2014
Messages : 359

# Baisses les yeux
j'suis le roi ici


http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Mar 12 Aoû - 14:10


feat

Park Aidan

Aish, mais comment il pouvait être aussi con ? In Ho n'était pas ce genre de personne pourtant alors que lui prenait-il depuis quelques semaines ? Plus les jours défilaient et plus son envie de séduire Aidan devenait obsessionnelle sans qu'il ne sache réellement pourquoi. Quitte à se jouer des gens qu'il appréciait pour y parvenir, il n'hésitait pas à agir dans son intérêt personnel. Un égoiste ? Pour autant qu'il sache, il avait toujours été le premier à se soucier des autres et à mettre ses propres désirs et intérêts au second plan, derrière ceux des autres. In Ho changeait de personnalité sans même s'en rendre compte et prenait bien plus d'assurance qu'il n'en avait jamais eu par le passé. Etonnamment, cela ne semblait choquer personne dans son entourage puisqu'il n'avait pour l'instant eu aucun retour négatif à ce propos. Soit ils étaient tous aveugles, soit ils préféraient garder leurs commentaires pour eux, évitant ainsi d'éventuelles disputes avec le basketteur, bien qu'il ne soit pas du genre à s'emporter pour si peu.

Malgré les réticences de son ainé, In Ho n'en fit qu'à sa tête en allant de son propre chef fouiller dans les tiroirs de sa penderie à la recherche d'un boxer. Par chance, Aidan n'était pas spécialement plus grand que lui bien que leur carrure ne soient pas comparables. Maintenant que son problème de nudité était réglé, In Ho pouvait enfin espérer se reposer...Si toutefois son hôte acceptait de partager sa couche avec lui, ce qui ne semblait pas très bien parti pour le moment. Lorsqu'il rejoignit enfin le plus âgé dans son lit, In Ho lui fit une proposition tout à fait déplacée dans le seul but de pouvoir dormir dans son lit. A vrai dire le basketteur n'était pas assez frais et conscient de ses actes pour assumer pleinement cette proposition. En un sens, il était presque soulagé du refus d'Aidan qui lui fit très clairement comprendre qu'il était bien trop ivre pour que sa proposition soit prise au sérieux. Sur le coup In Ho n'était même pas vexé par cette réponse, la considérant comme étant logique dans le fond. Et puis, il valait mieux qu'il gagne encore en expérience avant d'oser espérer pouvoir finir dans ses bras. Il ne voulait pas qu'Aidan garde un mauvais souvenir de lui, alors ce n'était pas plus mal ainsi. Alors qu'il se préparait mentalement à devoir dormir sur le sol froid et inconfortable de sa chambre, In Ho fut surpris par l'annonce du capitaine de l'équipe qui semblait avoir changé d'avis. Un large sourire se dessinait sur ses lèvres à la seconde où il terminait sa phrase. Il était heureux le petit et il ne s'en cachait pas. Docile, In Ho se déplaçait rapidement pour ne pas le faire changer d'avis et s'emmitoufflait sous les couvertures tout en posant son regard sur le plus âgé. Sans la moindre gêne, il l'observait se changer en déglutissant face à cette vue des plus plaisantes et tournait légèrement la tête lorsque ce dernier le rejoignit enfin dans le lit. Aux anges, il ne cessait de sourire bêtement jusqu'à ce qu'il lui demande son prénom. Non mais sérieusement, il ne le connaissait vraiment pas ? Une pointe de déception se lisait dans son regard avant qu'il ne souffle. Ils étaient dans la même équipe depuis le début de l'année et Aidan ne savait toujours pas comment s'appelait son coéquipier. C'était dans ces moments là qu'In Ho constatait à quel point il était transparent aux yeux des autres. "In Ho...je m'appelle In Ho..." Il le répétait, histoire de bien le faire rentrer dans la tête de son vis à vis. Puis il fermait les yeux un court instant et décidait de se rapprocher de lui pour appuyer sa tête sur son torse. In Ho n'était pas très tactile à la base mais l'alcool aidant, il avait besoin d'un contact avec son ainé qui allait très certainement le repousser aussi sec. Il aurait au moins eu le mérite d'essayer ! "Merci Aidan, c'est gentil de t'être occupé de moi" Il gardait les yeux clos sous la fatigue et appuyait l'une de ses mains sur la peau dénudée de son ainé, en appréciant clairement le contact. "Promis, si un jour t'es dans le même état je te prêterai un caleçon et tu auras même le droit de dormir dans mon lit !" Sans gêne, il pouffait silencieusement contre sa peau et...s'endormit. Et ouai, comme ça, sans rien dire de plus il venait de sombrer dans le sommeil.



Owi, tripotes moi cochon

T'as la banane ou tu l'as pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t37-bang-in-ho-a-day-without-sunshine-is-like-you-know-night#50 http://wtfck.easyforum.fr/t48-bang-in-ho-un-puceau-canon#79
avatar
Date d'inscription : 02/08/2014
Messages : 27

# Wtf, déjà ?!
Phase 3, tuez-moi



MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   Mar 19 Aoû - 2:16

Pour Aidan, tout ceci n'avait pas de signification particulière. In Ho fantasmait peut-être comme un malade, mais pour lui, c'était juste... juste un type qui voulait dormir dans son lit et avec lequel il ne se passerait jamais rien. Il était neutre par rapport à tout ça. Ni excité, ni vraiment fâché – bien qu'il ait certainement préféré qu'In Ho aille dans une autre pièce pour dormir et sans emprunter un de ses sous-vêtements... juste neutre. C'était la première fois que quelqu'un allait dormir dans son lit sans passer par l'étape galipettes, mais Aidan n'avait sincèrement jamais pensé à profiter d'In Ho tant qu'il était là. Pourtant, le sexe, il aimait ça... In Ho n'était juste pas réussi à susciter son intérêt. Aidan avait besoin de plus que ça pour s'intéresser à quelqu'un: d'un charisme, d'une attitude, d'une intelligence un peu spéciale. Il ne sentait pas tout ça chez son coéquipier : mais pour dire la vérité, il n'avait jamais fait d'effort particulier pour le remarquer ou lui accorder ce genre de qualités... donc il se plantait peut-être. Mais ça ne changeait rien à la situation actuelle pendant laquelle Aidan n'avait qu'une envie : dormir. Et si l'autre ronflait, il risquait bel et bien de le flanquer par terre ou de le balancer par la fenêtre. Aucun scrupule pour les envahisseurs.

Rejoint par In Ho dans le lit, Aidan ne remarqua pas vraiment la tête déconfite qu'il fit lorsqu'il lui demanda son prénom. Eh bien quoi, ils n'avaient quasiment jamais parlé et même s'il fallait avouer que le plus jeune était bon en basket, In Ho n'était pas du genre à se mettre en avant : c'était le genre de personnalités qui passaient totalement en dessous du radar d'Aidan. Et puis merde, il n'avait qu'à être venu se présenter une fois lorsqu'ils avaient commencé à jouer ensemble plutôt que rester dans son coin comme un malpoli ! C'était quand même pas à lui de faire le gentil type sympa qui va se présenter, non : c'était le boulot des autres, ça, de tenter de s'attirer ses louanges. Il aimait bien ça, Aidan, qu'on lui flatte l'ego... et In Ho avait décidé de jouer la carte de la discrétion plutôt que de se mettre en avant, ce qui avait mené Aidan à l'oublier un peu. D'ailleurs, en parlant de se mettre en avant, l'autre jeune homme s'approcha soudain tout près de l'Américain pour poser sa tête contre sa poitrine. Aidan ne réagit pas tout de suite tant son esprit était embrumé par une épaisse fatigue, mais quand il comprit l'état mielleux dans lequel était passé In Ho, il sursauta presque et lui pinça fermement la joue. « C'est quoi, ça ? » s'exclama-t-il bruyamment en pinçant un peu plus fort les joues du plus jeune. « T'es gentil et tu te fais pas d'idées hein, on va juste dormir chacun dans son côté du lit, le plus loin l'un de l'autre possible. » Putain quoi. Manquait plus qu'In Ho tombe amoureux de lui et ils atteindraient le summum du ridicule : comme dirait Barney, partager sa couche avec quelqu'un sans rien faire, c'est déjà presque mener une vie de couple. Plus ou moins, vous voyez l'esprit. Dans un sens, Aidan espérait que In Ho n'irait pas raconter partout qu'il avait dormi chez lui car dans les deux cas, ce serait la merde pour lui : soit on croirait qu'ils avaient fait des choses, soit, au contraire, qu'ils n'avaient rien fait et là, ce serait bizarre. Il avait quand même un brin de réputation de tombeur à entretenir, sacrebleu !
Tandis que l'autre s'égosillait à le remercier et à affirmer que si un jour, il se retrouvait lui-même dans la même situation, il ferait la même chose que ce qu'Aidan avait mis en œuvre ce soir, notre capitaine commençait déjà à se déconnecter et à sombrer dans les limbes du sommeil. Il remarqua à peine que In Ho était toujours pressé contre lui lorsqu'il s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: because no good story starts with "that one time i ate a salad."   

Revenir en haut Aller en bas
 

because no good story starts with "that one time i ate a salad."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Gangnam Area :: Les logements :: Maison de park aidan-