lienlien


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un mirage ou réalité ► Bo Na

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 25/07/2014
Messages : 128

# P*tain j'suis normal



MessageSujet: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Sam 26 Juil - 20:48

Toi! Est-ce vraiment toi?


Aaaaaaaah foutu réveil qui n'a pas eu l'idée intéressante de sonner. Et l'autre là, qui est parti. Franchement, qu'est-ce qui m'a prit de me disputer avec mon meilleur ami la vieille. Voyons voir. Je ferme les yeux et je reste étendu dans le lit. La soirée a été un peu arrosé au  U&I; Un nouveau membre a décidé que nous devions tous boire. Jusque là rien de particulier, sauf que je me suis engueulé avec mon meilleur ami. Enfin, non. Je me suis encore excusé pour ce que je lui ai fais quand nous étions au collège. Et il m'en veut vu la douleur que j'ai au visage. Arf! Que la vie est injuste.

Un coup d'oeil au réveil, et je me lève d'un bond. C'est sur aujourd'hui, je vais être en retard à mon premier jour de stage à Jung Pub. Et vaut mieux que je me fasse bien voir vu que c'est la boite où je souhaiterai travailler après la fac. Pas le temps de prendre un truc à manger ou même me préparer un plat. Je suis trop à la bourre.

Une heure après, je vois enfin le bâtiment de la société de publicité. Je franchis la porte mais me fait intercepter par le vigile. A croire que j'ai une tête de délinquant. Quoi que, j'ai une tête de délinquant si on lit mon dossier scolaire. Faites que le directeur Jung n'est pas demandé à lire mon dossier. J'admets que j'ai été un idiot avant. Mais j'ai reprit confiance en moi à la fin du lycée. Et maintenant, j'ai un parcourt sans faute.

Dans l'ascenseur, j'essaye d'applatir un épi dans mes cheveux mais pas moyen. Franchement, dès que je rentre, je le tue de mes propres mains. Il sait pourtant qu'aujourd'hui c'est un jour important pour moi. Que si je réussis ce stage, je pourrai l'aider à accomplir son putain de rêve. Mais non, monsieur a décidé de couper le réveil et de ne pas me réveiller. Je vous jure les gosses - quoi qu'il est plus vieux de trois mois. Mais c'est un gamin quand même.

Enfin, l'ascenseur s'arrête, j'attrape mon sac, jette un dernier coup d'oeil dans le miroir avant d'avancer sans remarquer que ma cravate n'est pas noué, que ma chemise n'est pas rentré, que la fermeture de mon pantalon est ouverte. La seule chose que je fais vraiment pour donner une bonne impression de moi. Enlever mon casque et le ranger dans mon sac.


La présidente est actuellement en réunion mais elle a demandé que vous alliez vous présenter dès votre arrivé. Le regard de la secrétaire me fait comprendre que mon trois quart d'heure de retard est mal vu. J'expliquerai qu'il y a eu un accident et que j'ai du faire du bouche à bouche à un chien qui était sur le point de mourrir. Qu'ils ont devant eu un héro national. C'est un mensonge mais au moins, ils ne pourront rien me dire. Par contre, elle a bien dit la présidente? Etrange, je pensais que c'était un homme.

Une personne me dit d'entrer dans le local. Je racle ma gorge pour faire remarquer ma présence à la femme qui me tourne le dos. Les bras le long de mon corps, j'attends qu'on me donne l'autorisation de parler. Vu la façon qu'on me regarde comme si j'avais un bouton sur le nez. Ils attendent certainement que j'ouvre la bouche. Bon, quand il faut y aller, il faut y aller hein.
Euh... Hwang Chan Kim, je suis le stagi... Un homme me fait comprendre par un signe de la main que je dois me taire. Une personne entre derrière-moi, je me retourne. Et là, mes yeux s'écarquillent de surprise. TOI!
La fille dont je suis amoureux depuis mes neuf ans, je suis sur c'est elle. Il n'y a pas de doute. Le même regard quoi qu'il parait plus froid que dan mes souvenirs. La même façon de se tenir. Je la montre de l'index. Une autre personne entre à sa suite, un homme qui lui sourit et qui me dévisage. C'est la mode de venir débrailler quand on travaille maintenant. Ils rigolent tous, et je fais pas attention. Elle est enfin là devant moi. Je vais pouvoir connaître son nom et lui dire que je n'ai fais que penser à elle depuis plus de 15 ans.


Dernière édition par Hwang Chan Kim le Dim 27 Juil - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/07/2014
Messages : 27

# J'ai encore de l'espoir
Phase 1, bro


http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Sam 26 Juil - 21:47




« DESTINY. »

'' "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." ,, ☇FT. CHANKIM





« Je suis enceinte ! » je regarde ma meilleure amie en souriant avant de lui sauter dans les bras en sautillant comme une gamine. « félicitations » « j'aurai tellement aimé qu'on vive ça ensemble, il faut vite que tu te trouves un homme et que tu te ... » je la foudroie du regard, pas ce mot, elle sait que cela me met dans des états pas possible, je ne veux pas qu'on parle de ça... oui j'ai trente-deux ans , oui je suis célibataire et non je n'ai pas encore quelqu'un en vu et alors où est le problème … on trinque, elle au jus de fruit moi à la vodka au moins un avantage à ne pas être enceinte...

*

bip bip bip

Qu'est ce que ce bruit affreux. J'ouvre les yeux mon esprit encore dans le brouillard, Je suis encore dans cette phase de réveil où l'on ne sait ni comment on s'appelle ni où nous nous trouvons. Je me frotte les yeux et me redresse. J'essaye de me rappeler rapidement de la veille, j'ai travaillé très tard à la société  avant d'aller boire un … plusieurs verres en ville et de rentrer et m'écrouler sur mon lit. Mais c'est quoi ce bruit, mes yeux se posent sur le réveil à côté de mon lit, si tôt … c'est déjà l'heure de se lever le réveil se bascule en radio et une musique à la mode et entraînante se fait entendre. Je me redresse en me frottant le crâne avant de me mettre à danser dans mon lit ; je me lève en me trémoussant il n'y a rien de mieux que de la musique le matin pour se lever de bonne humeur. Je file sous la douche avant de me préparer, un jeans très ajusté et un chemisier noir, je me maquille simplement. Je m'observe dans le miroir un instant avant d'aller faire couler mon café et d'allumer mon pc pour commencer à lire mes mails ; j'imprime à distance les demandes de contrat publicitaire avec notre entreprise puis boit mon café tranquillement

*

perchée sur mes escarpins de dix centimètres, c'est en trottinant que j'arrive dans mes locaux ; quand je pense que nous avons commencer avec à peine trois personne et maintenant nous sommes une centaine, mon entreprise semble avoir une certaine réputation maintenant … j'arrive à l'accueil ou ma secrétaire me regarde avant de me tendre un café en souriant, avant de revoir avec moi mon emploie du temps  « le nouveau stagiaire est arrivé ? » ; « non pas encore, je vous l'envoie dès qu'il arrive .. » «  c'est son premier jour et il est déjà en retard c'est quand même pas très sérieux tout ça ; pourtant on me l'a chaudement recommandé, si il n'arrive pas dans une heure, tu appelles le second sur la liste pour lui offrir le poste ... » « bien, présidente ! »

*

une réunion avec mon équipe artistique pour une nouvelle campagne pour une célèbre marque de bijoux ; j'arrive avec mon dossier  sous le bras me retrouvant nez à nez avec un jeune garçon ; qui commence à me pointer du doigt, mes yeux se plongent dans les siens, étrangement j'ai un sentiment de déjà vu qui semble réciproque... C'est la mode de venir débrailler quand on travaille maintenant. Je regarde mon chef de projet qui baisse les yeux pour aller s'installer, avant de reporter mon attention sur le nouveau stagiaire « vous êtes le nouveau stagiaire, Hwang Chan Kim je suppose … premièrement vous avez trois-quart d'heures de retard si cela se reproduit vous prendrez la porte, des tas de gens ultra motivés envoient des CV tout les jours pour faire un stage ici ; et deuxièmement, ne me pointez jamais du doigt, maintenant prenez une chaise... » je me détourne de se jeune homme et me place au centre de la grande table ronde. « bien jeunes gens, nous avons un nouveau projet pour une grande marque de joaillerie alors vous avez un jour pour me transmettre vos idées elles seront étudier lors de la prochaine réunion, vous trouverez devant vous des photos et tout ce qu'il vous faut pour travailler … Mr le stagiaire, vous pouvez aussi envoyer vos idées alors à votre place j'essayerai de faire meilleur impression en travaillant un peu ... » vous me trouvez dur ? Ce n'est rien par rapport à mon mettre de stage ce jeune homme à déjà de la chance de ne pas avoir été viré avec perte et fracas de mon entreprise. Je l'observe alors que tout le monde s'active, essayant de me souvenir de qui il peut être, je regarde son dossier et sur sa feuille une chose me saute aux yeux, la ville d'où il vient … je … non … impossible que ce soit se petit garçon … non non non … ma pauvre Bona , tu as besoin de vacances...

© MUSCLOR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
avatar
Date d'inscription : 25/07/2014
Messages : 128

# P*tain j'suis normal



MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Dim 27 Juil - 9:48

Toi! Est-ce vraiment toi?


Les rires fusent mais je fixe cette femme devant moi. Mon doigt toujours pointés. Je suis sur que c'est la fille qui m'a abandonné. Fin, elle ne m'a pas abandonnée vu que nous nous parlions pas. Mais je suis sur que c'est la fille à côté de qui je m'installait enfant sur le banc. Je la reconnaitrai entre mille. Surtout qu'elle a la même expression surprise que lors de notre première rencontre. L'homme a côté d'elle baisse les yeux et va s'installer, et je reste planté devant l'entré comme un idiot la dévisageant. Vous êtes le nouveau stagiaire, Hwang Chan Kim je suppose … premièrement vous avez trois-quart d'heures de retard si cela se reproduit vous prendrez la porte, des tas de gens ultra motivés envoient des CV tout les jours pour faire un stage ici ; et deuxièmement, ne me pointez jamais du doigt, maintenant prenez une chaise... Bon, elle est pas commode, ça ne peut pas être elle. Je me suis encore trompé. Le nombre de fois que j'ai pu courrir après une femme qui lui ressemblait de dos dans les rues de Séoul pendant que c'était elle. Elle m'incendie devant tout le monde. Et mon index se retrouve le long de mon corps. Un soupir sort de ma bouche en l'entendant me parler de CV. Elle se prend pour qui cette femme? Elle n'est quand même pas la présidente, si?

Quoi que peut être, vu qu'elle me détourne en me laissant un regard peu amen avant de se placer au centre. Je m'installe à la première chaisse de libre en face d'elle. bien jeunes gens, nous avons un nouveau projet pour une grande marque de joaillerie alors vous avez un jour pour me transmettre vos idées elles seront étudier lors de la prochaine réunion, vous trouverez devant vous des photos et tout ce qu'il vous faut pour travailler … Mr le stagiaire, vous pouvez aussi envoyer vos idées alors à votre place j'essayerai de faire meilleur impression en travaillant un peu ... Ma tête se baise pour regarder le dossier dont mon voisin vient de me passer. Je le remercie en chuchotant. Et le parcourt en diagonale. Excusez-moi. Mais Seo&Co ne travaillera pas avec vous. Je crois que je viens de lancer un froid dans la pièce. Les regards sont sur moi. Comment expliquez d'où j'ai l'information sans paraitre pour un gosse vivant dans la luxure. Le patron a signé hier soir avec votre concurent dirrecte. Bien entendu, ils attendent tous une explication plus détaillés. Gêné, je passe ma main dans mes cheveux. Le directeur de l'entreprise pour laquelle vous souhaitez avoir des idées ainsi que M. Park étaient tout les deux hier soir à U&I et je les ai vu signer un contrat. Je me lève, baisse ma tête et pose mes mains sur la table devant moi pour saluer. Je suis désolé

Premier jour de stage et je viens certainement de me faire remarquer pour la deuxième fois. Les regards sont tous braqués sur moi. Tout en gardant ma tête baiser, j'explique la raison du comment je le sais. Si ils veulent me virer, ils me viront. Je peux toujours me dégoter un stage à un autre endroit sans problème, juste en faisant jouer les relations de ma mère ou bien, je deviens manequin. Je travaille à U&I et je me suis occupé de leur table. Ils ont pas besoin de savoir que je ne me déshabille pas. Que mon boulot est de simplement acceuillir les clients. Une fille en face de moi, me déshabille du regard. Je lui fais mon sourire de séducteur. Quoi qu'hier soir, il manquait des serveurs, donc j'ai joué le serveur à leur table et c'est ainsi que je lu le contrat sans vraiment faire attention. Et c'est de leur faute si j'ai trop bu aussi.

Tout le monde sort après une conversation. Et je reste assis à ma place, attendant qu'on me montre mon bureau. Mon stage consiste à jouer au secrétaire du président. Faire tout ce qu'il veut. Mon regard ne quitte pas la femme devant moi, entrain d'éplucher un dossier. Son expression change de tout au tout. Je me lève pour me placer derrière elle. C'est mon dossier qu'elle lit. Son regard est arrêté sur le nom de mon village, Gyeongju. C'est un chrmant village mais Séoul est mieux. Je souris en pensant que je faisais peur à tout le monde il y a encore dix ans d'ici avant de me reprendre. Madame la présidente, que puis-je faire pour me faire pardonner de mon retard?


Dernière édition par Hwang Chan Kim le Lun 28 Juil - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/07/2014
Messages : 27

# J'ai encore de l'espoir
Phase 1, bro


http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Lun 28 Juil - 20:27




« DESTINY. »

'' "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." ,, ☇FT. CHANKIM





Je crois que la vie est étrange, on commence à entrer dans une routine, quand une nouvelle tête vient tous changer. Ce stagiaire il me dit étrangement quelque chose et cela me trouble un peu ...

Excusez-moi. Mais Seo&Co ne travaillera pas avec vous.  Le patron a signé hier soir avec votre concurent dirrecte.  Le directeur de l'entreprise pour laquelle vous souhaitez avoir des idées ainsi que M. Park étaient tout les deux hier soir à U&I et je les ai vu signer un contrat.  Je suis désolé. Je travaille à U&I et je me suis occupé de leur table.

Je le regarde surprise c'est quoi cette histoire, je regarde les gens autour de la table se tourner vers moi. Je garde mon air serein, les priant de continuer comme si de rien été, je me moque de ce que dis ce stagiaire, je ne suis pas du genre à perdre un contrat surtout quand il est déjà signer par l'actionnaire majoritaire de l'entreprise ; par contre le fait qu'on essaye de me le piquer ça c'est plus ennuyeux... je savais que c'était la guerre mais là ils n'ont pas finit avec moi ...

C'est un charmant village mais Séoul est mieux.


Je ne sursaute pas, mais je suis surprise d'entendre la voix de mon tout nouveau stagiaire au dessus de mon épaule. J'ai une sainte horreur des gens qui lisent par dessus mon épaule. J'ai toujours l'impression qu'on m'espionne. « vous trouvez ? Je ne trouve pas au contraire, Séoul est remplie de gens qui font semblant … alors qu'à Gyeongju … il y avait des personnes plutôt ...» qu'est ce que je suis entrain de raconter moi … je crois que de lire le nom du village dans lequel j'ai grandi cela m'a rendu mélancolique … j'ai autant aimé que détester ce village. Pourtant depuis que je suis à Séoul je n'ai jamais réussit à m'attacher à cette ville. Je me sens toujours aussi étrangère ici...

Madame la présidente, que puis-je faire pour me faire pardonner de mon retard?

Je me lève en refermant le dossier que j'étais entrain de lire et me tourne en croisant les bras pour le regarder dans les yeux ; qu'est ce que je vais pouvoir faire de lui, il me semble familier et étranger à la fois … peut être le fait qu'il a toujours un petit accent de chez nous... je le regarde un moment avant de répondre

«  je vais vous montrer votre bureau monsieur le stagiaire ; pour vous faire pardonner votre retard ? Ne plus jamais l'être à partir de ce jour … et pour votre prise de parole félicitation … les choses à savoir j'aime mon café bien noir et sans sucre , je préfère que mes stagiaires arrivent complètement habillé … »

Je suis bien tendre avec lui par rapport à mes autres stagiaires... je le contourne pour marcher dans les couloirs, je passe à côté de ma secrétaire qui semble entrain de parler avec son petit ami, je la regarde droit dans les yeux la voyant raccrocher penaude ; j'arrive au dernier étage et arrive devant un bureau «  voilà votre bureau … vous avez approximativement trente minutes pour vous poser et vous familiariser avec les lieux... » je le laisse sur place pour rentrer dans mon bureau et me pose un instant dans mon fauteuil avant d'attraper mon téléphone pour passer quelques coups de fils n'aimant pas du tout qu'on me pique un contrat...

© MUSCLOR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
avatar
Date d'inscription : 25/07/2014
Messages : 128

# P*tain j'suis normal



MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Lun 28 Juil - 21:04

Toi! Est-ce vraiment toi?


Un silence de mort suit mon annonce. L'impression que j'aurai dû mieux fait de me taire se fait ressentir. Pourtant, elle m'encourage avec l'un de ses regards à poursuivre. Quoi que je suis mal à l'aise. Faut pas oublier que je suis qu'un stagiaire (pour le moment) et que logiquement, je devrais me la fermer. Mais en parcourant le dosier en diagonale, je n'ai pas pu m'empêcher de faire la remarque qu'ils n'avaient plus le contrat ou qu'ils ne l'auraient jamais. Quand j'ai enfin expliqué la raison pour laquelle je sais qu'il a été signé hier soir ou cette nuit. Là, il y a eu un brouhaha. A croire qu'ils sont pas au courant qu'on doit se trouver un job pour pouvoir survivre, quoi qu'au faite, j'ai pas spécialement de travailler. Ca me détend juste de voir les filles se trémousser et se déshabiller sur scène. Et ça me fait une entrée d'argent supplémentaires. En passant derrière-moi, l'une de mes collègues me demandant si je me déshabille aussi. Un coup d'oeil à sa main et je secoue la tête négativement. Je ne fais pas dans les femmes mariées. Le rôle de l'amant, ça m'intéresse pas.

Nous ne sommes plus que deux dans la salle de réunion et je sais que je suis le stagiaire du président, enfin de la présidente. Au bout de cinq minutes à regarder les mouches voler, je me décide à me lever pour me placer derrière elle. Un sourire amusé se dessine sur mon visage. Elle lit mon dossier et son regard s'est arrêté sur le nom du village d'où je viens. Ca doit faire neuf ans que je suis à Séoul et les gens sont aussi fades que là bas, si vous voulez mon avis. Mais ça me manque de ne plus rester dans le parc. Surtout pour voir les cerisiers en fleur en mars. Si c'est elle, vraiment elle. Cette remarque doit la faire réagir. Mais rien! Moi qui pensait que j'arriverai à la reconnaitre. Enfin tant mieux. La jeune fille n'était pas aussi froide que la femme à qui je vais servir de larbin.

Ne plus arriver en retard. Le plus simple est que j'emmènage dans le bâtiment. Quoi que ça me déplairait pas de faire un petit corps à corps avec ma patronne. Elle doit avoir dans la trentaine et aucune bague au doigt. Ce que j'apprécie. Sauf que les femmes de cette tranche d'âge là, ne pense qu'à une chose, se marier. Et je me sens encore trop jeune pour penser à me mettre la corde au cou. Mais si elle propose qu'on se rejoigne chez elle, je ne dirai pas non. Vu que je suis à ses ordres pendant toutes la durée de mon stage jusque mars. Là, je serai diplômé et j'espère être engager ici.

Elle me plante à côté d'un bureau où se trouve un pc. Elle se fou de moi là. Je l'ai suivit comme un petit toutout à sa mémère, faisant des sourires charmeurs et des clins d'oeils à toutes les femmes que nous croisons. Je tourne sur moi-même pour regarder le lieu où je vais vivre pratiquement 24h/24h. M'ouaf! J'ai vu pire. Au moins, ici y a pas de boite de nouille instanté qui traine par terre - chose qui risque d'arriver dans peu de temps si y a pas une personne qui s'occupe du nettoyage. La chaise est sympas, elle tourne sur elle même et comme un gamin, je m'amuse pendant deux trois minutes avant de la régler à ma convenance. Maintenant que je pense être familiarisé avec mon espace de bureau. Je pose mes coudes sur la table et ma tête dans mes mains pour regarder devant moi. J'ai une vie sur le bureau de la patronne. Et franchement, elle est attendrisante à discuter même à s'énerver au téléphone. Je penche ma tête un peu sur le côté et je lui fais signe comme un idiot quand son regard croise le mien. Ensuite des grimaces suivent.

La demi heure de repos est fini, je suis debout devant son bureau avec un bloc et un bic près à noter les tâches que je dois faire. Un café bien noir sur son bureau encore fumant.

Si je puis me permettre, le directeur de Seo&Co aime surtout les hommes d'une vintaine d'année avec une belle gueule. Je m'arrête de parler un instant, réfléchissant aux demandes particulières de ce client habitué à la boite de striptease où je travaille trois soirs par semaines. Ils doivent avoir de la culture, rigoler pour un rien et tenir l'alcool. Ca aurait pu être moi, sauf qu'avec trois verres je me prends pour superman, cette pensée me fait glousser.

Je jette un coup d'oeil à la décoration du bureau de la présidente Jung et trouve ça assez beau. On voit que c'est une femme. Aucunes photos d'un copain dans un cadre. Cette femme doit vivre pour son boulot, c'est pas possible. Je murmure plus pour moi-même qu'autre chose Avec une paquerette dans un vase, ce serait plus beau. Un regard me fait comprendre qu'elle souhaiterait savoir ce que je viens de dire tout bas. Je disais qu'il manque de fleur sur votre bureau. Une paquerette par exemple. La fleur que j'ai donné à cette fille était une paquerette ceuillit dans l'herbe derrière le banc. Et là, je suis entrain de me demander si elle l'a gardée. Quoi qu'il faudrait que j'arrête de penser à elle à tout bout de champs. Depuis qu'elle est partie sans me dire aurevoir, elle hante mes jours et mes nuits. Même mon meilleur ami se marre en me lâchant que je suis amoureux d'un fantôme.


Dernière édition par Hwang Chan Kim le Mar 29 Juil - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/07/2014
Messages : 27

# J'ai encore de l'espoir
Phase 1, bro


http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Lun 28 Juil - 22:34




« DESTINY. »

'' "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." ,, ☇FT. CHANKIM





Je laisse mon nouveau stagiaire dans son nouveau bureau ; je le regarde jouer avec sa chaise en soupirant, je crois que j'ai un nouveau stagiaire complètement enfantin … étrangement je le trouve touchant et intriguant malgré ma nature à vouloir une barrière entre lui et moi ...

Si je puis me permettre, le directeur de Seo&Co aime surtout les hommes d'une vintaine d'année avec une belle gueule. Ils doivent avoir de la culture, rigoler pour un rien et tenir l'alcool.

Je le regarde avec attention, il semble être bien plus au courant que beaucoup de mes employés, il a dit qu'il travailler dans un club de strip-tease c'est ça … c'est étrange je ne l'imagine pas vraiment entrain de s'effeuiller devant une salle bondée ! Je le regarde dans les yeux et me met à sourire avant de m'asseoir sur mon bureau croisant les jambes en buvant mon café « c'est une bonne analyse le stagiaire, mais vous avez oublié quelque chose... dans cette société il y a deux actionnaire, un mineur, et un principale. J'ai signé mon contrat il y a une semaine avec l'actionnaire principale, qui lui préfère les femmes d'une trentaine d'années ... » cela fait plus de dix ans que je suis dans la publicité alors ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire la grimace. Je le regarde il semble être attiré par ma décoration...

Je disais qu'il manque de fleur sur votre bureau. Une pâquerette par exemple.

Une pâquerette ? Bon d'accord quand il m'a parlé des fleurs de cerisier je n'ai absolument pas relever mais là une pâquerette … c'est quand même beaucoup de coïncidence pour une seule personne. Je suis un peu surprise, de toute les fleurs qui existe pourquoi la pâquerette... ce n'est pas courant ça … je le regarde dans les yeux avant de répondre

« ce n'est pas la fleur la plus courante à Séoul … » c'est vrai que ce n'est pas vraiment le genre de fleurs que je reçois de la part de mes anciens amoureux... la pâquerette c'est uniquement ce petit garçon … je le regarde dans les yeux étrangement « j'ai l'impression de vous connaître c'est étrange ... » je me lève et sors de mon bureau pour demander à ma secrétaire la liste de mes rendez vous ; je fais un signe à mon stagiaire pour qu'il suive la cadence, je monte en voiture côté chauffeur attendant qu'il monte avant de démarrer

«  on a un programme assez intense, nous avons une présentation de projet, une signature de contrat et j'ai une petite visite à faire chez la concurrence … prenez des notes, n'hésitez pas à poser des questions mais ne coupez jamais la parole à un clients, souriez un maximum ! »

règles de base à savoir et à appliquer, notre première destination nous voilà à la présentation d'un projet qui se passe comme sur des roulettes tout comme la signature de contrat. Nous voilà quelques heures plus tard dans les locaux de la concurrence ; mon stagiaire qui tiens compagnie à la secrétaire du PDG pendant que notre conversation se transforme en règlement de compte, comme quoi on ne peut pas se séparer sans essayer de pourrir la vie de l'autre.


© MUSCLOR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
avatar
Date d'inscription : 25/07/2014
Messages : 128

# P*tain j'suis normal



MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Mar 29 Juil - 9:30

Toi! Est-ce vraiment toi?


Mes paroles ont l'air de l'intéresser vu le regard qu'elle me lance. Quoi que j'ai envie de hurler que je ne me déshabille pas pour de l'argent. Moi, j'acceuille juste les clients et les conduit à leur table. C'est juste mon boulot, même si parfois j'aide les serveurs. Il n'y a pas moyen que je me mette à me dandiner sur de la musique et puis, je n'ai pas besoin d'être payer pour me déshabiller. Non pas que je suis un chaud lapin, loin de là. Mais il m'arrive assez souvent de me mettre torse nu. Son regard me poignarde le mien et son sourire fait fondre la glace en elle. Au faite, elle peut être adorable quand elle le veut. Je suis sur que ma patronne n'est pas aussi glaciale qu'elle en a l'air. Ses jambes se croisent alors qu'elle s'assied sur son bureau. Et je ne peux m'empêcher de partir de ses jambes jusqu'au bas de sa jube, me retenant de déglutir. Elle est le style de femme que j'apprécie.

Mon annalyse lui plait, tant mieux. Sauf qu'elle a raison, j'ai oublié le plus important, les actionnaires. Donc celui que j'ai vu n'était que le petit. Pourtant, il avait l'air d'être le patron de la société, j'hoche la tête ne disant aucun mot. A la place, je me tourne sur moi-même pour regarder la décoration du bureau. C'est une fleure qu'on croise souvent d'où je viens. Il est de tradition que les garçons en offrent une à la fille qui leur plait. Quoi que je n'étais pas au courant à cet âge là, que c'était une preuve d'amour. Même si d'une certaine façon, le gosse que j'étais aimait bien cette fille qui ne parlait pas. C'est comme si nous avions un rendez-vous tout les jours après mes classes, juste assit sur un banc à regarder les gens passer devant nous. Rien qu'elle et moi. Je ne vois pas comment nous pourrions nous connaître madame. Je disais juste qu'il est courant que des femmes décorent leur bureau avec des fleurs. Et la fleur qui vous irait le mieux est simplement la paquerette. Quoi que sa phrase, me fait sourire intérieurement. Nous connaissons nous? Nous sommes nous déjà croisé? Si ça se peut, j'ai été l'un de ses amants il y a peut être un ou deux ans. Va savoir, vu la liste des femmes que j'ai amené au septième ciel est assez longue.

Ca fait plus d'une demi heure que je discute avec la secrétaire principale du concurent de la société où je fais mon stage. Pour un premier jour, je pense m'en être très bien sorti. L'heure de table approche à grand pas, et mon estomac me rappelle de plus en plus que je n'ai rien mangé ce matin. La fille me fait son numéro de charme, pourtant, mon regard reste sur la porte close. Qu'est-ce qui peut bien se dire dans ce bureau à la longue. Ils ont été en couple. Je me tourne vers la jeune fille qui dactylographie un rapport et m'approche d'elle. Comment ça en couple? Elle se met à m'expliquer que ma patronne et le sien, ont eu une relation pendant un petit temps. Tout ça me donne à réfléchir. Je reste là, les fesses contre le bureau et les bras croisés quand des voix élevés se font entendre dans la pièce. J'hésite un instant avant d'ouvrir la porte.

Ce que je vois me laisse sans voix. Il ose lever la main pour la gifler. Sans hésiter un instant, je me mets devant elle, la poussant contre le mur. Mes mains sont de part et d'autre de son visage alors que je me ramasse la baffe dans mon dos. Mes yeux se font plus petit, plus noir. Je me retourne alors vivement vers l'agresseur. Et lui fait un sourire en rigolant après. Oh mais c'est vous. J'espère que votre copine va très bien. Quoi que si j'ai bien comprit vos employés qui sont très bavards, elle a préféré rompre avec vous. Je la comprends quand même. Comment une femme peut vouloir rester avec un homme qui la trompe sans vergogne avec des streaptiseuses? Même moi, je ne ferai jamais ça. Et pourtant, je dois être la pire des ordures qui existent sur la terre. J'espère que votre partie de jambe en l'air d'avant hier vous a plus. Vous auriez au moins pu être moins dégueulasse quand même, vous n'avez même pas pensé à ceux qui ont dû nettoyer derrière vous. J'éclate de rire avant d'attraper le bras de ma patronne et de la tirer en dehors du bureau, la tirant dans les escaliers à la place de prendre l'ascenseur. C'est seulement arrivé près de la voiture, que je me décide à la lâcher. Et là, je grimace avant de me mettre devant elle et de me courber. Je m'excuse pour mes propores qui ont dépassé ma fonction, madame. Je comprends si vous souhaitez un autre stagiaire. C'est à ce moment là, que mon estomac décide de me rappeler qu'il est vide et qu'il souhaiterai qu'on le remplisse. Je me redresse gêner et pose mes mains sur mon ventre pour essayer de le faire taire. Pardon


Dernière édition par Hwang Chan Kim le Mar 29 Juil - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/07/2014
Messages : 27

# J'ai encore de l'espoir
Phase 1, bro


http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Mar 29 Juil - 13:53




« DESTINY. »

'' "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." ,, ☇FT. CHANKIM





« encore un stagiaire homme et de plus en plus jeune … dis donc Bona chérie je ne te savais pas aussi couguar ... »,  je le foudroie du regard, comment j'ai pu sortir avec cet homme pendant des mois … à l'époque il n'était pas aussi détestable non ? Quoi que l'amour rend aveugle certainement... je souris avant de lui répondre froidement « ne prends pas ton cas pour une généralité  Minhyuk, je n'ai pas besoin de me taper mes stagiaires pour me sentir femme, alors que toi il semblerait que tu as des doute sur ta masculinité … se taper toutes ses stagiaires et secrétaires cela montre un mal être, tu as pensé à aller voir quelqu'un pour en discuter ? C'est sérieux ... » Il va exploser il se met à me hurler dessus levant la main pour me mettre une gifle ce qui prouve bien qu'il a perdu face à moi … Je ne vais pas me pousser ni baisser les yeux, une gifle ce n'est pas la première que j'encaisserai mais hors de question qu'il pense gagner face à moi cet idiot. Je vais le broyer, je vais couler son entreprise aussi facile que souffle sur un château de carte pour le faire s'effondrer... la porte s'ouvre à grand fracas et sans comprendre je me retrouve contre le mur mon stagiaire face à moi, entrain de me regarder alors que mon ancien petit ami lui claque le dos ; je reste surprise un instant je ne l'ai même pas vu entrer. C'est bien la première fois qu'on me défend de la sorte, je n'apprécie pas forcément, je suis une femme forte et je n'ai pas besoin qu'on me défende de la sorte mais … étrangement c'est rassurant …

Oh mais c'est vous. J'espère que votre copine va très bien. Quoi que si j'ai bien comprit vos employés qui sont très bavards, elle a préféré rompre avec vous. Je la comprends quand même. Comment une femme peut vouloir rester avec un homme qui la trompe sans vergogne avec des streaptiseuses? Même moi, je ne ferai jamais ça. Et pourtant, je dois être la pire des ordures qui existent sur la terre. J'espère que votre partie de jambe en l'air d'avant hier vous a plus. Vous auriez au moins pu être moins dégueulasse quand même, vous n'avez même pas pensé à ceux qui ont dû nettoyer derrière vous.

J'écoute ce qu'il raconte en souriant cela va parfaitement avec ce que je lui ai envoyé plutôt ; à croire qu'on est sur la même longueur d'onde avec le stagiaire, je regarde l'autre andouille changé de couleur, devenir rouge de rage. Il attrape mon bras pour me tirer à sa suite , je lance à sa secrétaire «  il semblerait qu'on vous l'a énervé mademoiselle ! » je me laisse tirer sans trop demander mon reste, je ne comptais pas m'attarder ici de toute manière, on arrive à côté de la voiture c'est à ce moment là qu'il me lâche. Je le regarde s'incliner...

Je m'excuse pour mes propos qui ont dépassé ma fonction, madame. Je comprends si vous souhaitez un autre stagiaire.  Pardon

Je le regarde et souris en entendant son ventre gargouiller ; il semblerait que mon stagiaire est mort de faim ; un autre stagiaire ? Pas pour l'instant je le trouve assez intéressant celui-ci alors on va lui laisser sa chance encore un peu …

« j'apprécie votre franc parlé cela change un peu … allez en voiture le stagiaire, il est temps d'aller manger. »

je démarre une fois en voiture et me dirige vers un petit restaurant de rue, je ne suis pas compliqué niveau nourriture et la nourriture ici est la meilleure du monde. Je me gare et m'installe sur une chaise en plastique « unnie la même chose que d'habitude ! » je lui fais un grand sourire,  en la saluant poliment, je suis toujours ici le midi, c'est devenu une habitude. Je m'installe à ma table habituelle avant de décrocher mon téléphone écoutant l'autre excité à l'autre bout du combiné « qui mon stagiaire ? C'est évident que je couche avec non … tu deviens pathétique ... » je lui raccroche au nez... puis regarde à nouveau mon stagiaire

« pourquoi avoir choisit la publicité Monsieur Hwang? »
© MUSCLOR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
avatar
Date d'inscription : 25/07/2014
Messages : 128

# P*tain j'suis normal



MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Mar 29 Juil - 19:06

Toi! Est-ce vraiment toi?


Son regard me calcule là, où je rêve. On dirait l'une de ses femmes qui pensent faire de moi leur quatre heure. En temps normal, franchement, je lui aurai fait des avances. Car elle est pas moche du tout, même très belle à regarder. Mais c'est ma patronne et c'est elle qui doit me noter pour mon stage. Ce qui fait que je dois éviter de me ramasser un zéro. Quoi qu'elle risque de me virer avec ce que je viens de faire dans le bureau de l'autre gus. Mon ventre arrive à mon secour, sauf que j'ai l'air malin si elle me renvoit. Surtout que je vois pas vraiment où on se trouve. Fin, je vois pas trop le quartier où se situe le bureau du rival. Mais le sourire qui apparait sur son visage me laisse espérer que c'est pas aujourd'hui qu'elle va me renvoyer.

Je regarde l'endroit où nous sommes. Etrange, je l'aurai plus vu dans un restaurant bon chic bon genre et pas dans un lieu si pitoresque. On se croirait même chez moi au faite. En plus, elle a l'air de connaître la patronne, une habituée. Au faite, je l'ai peut être mal jugé cette femme. Elle est peut être pas aussi froide et cruelle qu'elle en a l'air. Nos commandes sont passés et je bois mon verre d'eau tout en écoutant sa conversation. Et là, je recrache tout ce que j'ai en bouche en l'entendant dire qu'elle couche avec moi. Je déposse mon verre brusquement sur la table et l'éponge avec ma serviette. Franchement, j'ai l'air de coucher avec ma patronne pour avoir mon stage ou quoi? Il se fait trop des films le mec. Elle raccroche comme si de rien était, nos plats arrivent - je n'ai pas pu m'empêcher de commander des nouilles, mon pêché mignon - quand elle me pose une question fort intéressante pour elle mais franchement, je n'y ai jamais réfléchit avant.

Un sourire se dessine sur mon visage enfantin avant de secoucer la tête. Chan Kim ou Kim, si vous préférez. Monsieur Hwang, ça fait trop vi... Je me mords la langue, tant que j'y suis, j'ai cas dire que j'ai l'impression d'être mon grand-père. Trop sérieux à mon gout. Je réfléchisse quelques instants pour lui donner une réponse. Au faite, je n'ai jamais trop réfléchit à la question, pourquoi la publicité. Mais je sais pourquoi. Je n'ai pas choisi cette option au hasard. Je dépose mes baguettes sur la table et me cale dans le fond de ma chaisse. Je ne suis pas sorti de chez moi durant deux ans, et la seule distraction que j'avais était la télé. Les programmes ne m'intéressaient pas. Mais je crois que je suis devenu un vrai publivor. La façon qu'on peut faire rêver les gens, les faire pleurer, les émouvoirs. Tout les sentiments qu'on peut transmettre en moins d'une minute trente, me passionne. Et quand je suis arrivé à Séoul, j'ai assisté plusieurs fois à un tournage pour une publicité. J'ai toujours l'affiche dans ma chambre. Je la regarde pour voir si elle a assimilé ce que je viens de lui dire. Hoche la tête stupidement pour aucune raison. Puis, je ne peux m'empêcher de demander idiotement, vu que je sais que ce n'est pas elle. Même si une infime partie me dit que c'est bien la fille de mon enfance. Pourquoi être partie sans me dire aurevoir?


Dernière édition par Hwang Chan Kim le Mer 30 Juil - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/07/2014
Messages : 27

# J'ai encore de l'espoir
Phase 1, bro


http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Mer 30 Juil - 19:21




« DESTINY. »

'' "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." ,, ☇FT. CHANKIM





Ce milieu est déjà impitoyable alors si en plus un de vos adversaire n'est d'autre qu'un ancien petit ami, l'affaire se corse d'autant plus … Il faut garder la tête haute et s'armer d'une carapace en titane dans ce métier. On s'installe à table et on commande de quoi manger. J'attends ma commande avec impatience, je suis un ventre sur patte malgré qu'on pense que je picore comme un oiseau.

Chan Kim ou Kim, si vous préférez. Monsieur Hwang, ça fait trop vi... Trop sérieux à mon gout.

Je souris, c'est vrai que cela le vieilli et j'avoue que je l'appellerai bien le stagiaire tout simplement... mais je trouve ça marrant de mettre mal à l'aise mes stagiaires en les vouvoyant ...

Au faite, je n'ai jamais trop réfléchit à la question, pourquoi la publicité. Mais je sais pourquoi. Je n'ai pas choisi cette option au hasard. Je ne suis pas sorti de chez moi durant deux ans, et la seule distraction que j'avais était la télé. Les programmes ne m'intéressaient pas. Mais je crois que je suis devenu un vrai publivor. La façon qu'on peut faire rêver les gens, les faire pleurer, les émouvoirs. Tout les sentiments qu'on peut transmettre en moins d'une minute trente, me passionne. Et quand je suis arrivé à Séoul, j'ai assisté plusieurs fois à un tournage pour une publicité. J'ai toujours l'affiche dans ma chambre.

Ce garçon est vraiment différent de tout les autres stagiaires que j'ai eut … aucuns n'avaient répondu simplement à cette question . Je fais toujours le même test à mes stagiaires et j'ai toujours le droit à la même réponse, un jour j'ai vu une de vos publicité pour une marque de bijoux et je suis tombé amoureux de la publicité...  totalement faux et j'ai une sainte horreur des gens qui tente de me brosser dans le sens du poil. Depuis que je suis à la tête de cette société j'ai du mal à rencontrer des gens simples et francs... je mange tranquillement avant de répondre doucement « je trouve que c'est une excellente raison... » c'est aussi pour ça que j'ai choisit la publicité, j'aime regarder la télévision et me laisser tenter à acheter des chips ou de la bière d'une certaine marque parce que la publicité me plaît.

Pourquoi être partie sans me dire aurevoir?

Je ne sais pas pourquoi mais je répond sans réfléchir

« c'est pas comme si nous avions parler pendant nos pseudo rendez-vous … »

c'est comme si cette question sortait de mon passé, un passé que j'essaye d'oublié car il me fait toujours aussi mal ; j'ai arrêté de pleurer mais mon cœur c'est brisé dans ce village , il s'est réchauffé aussi mais j'étais en miette … maintenant tout cela semble loin et pourtant ce n'est pas le cas ...
© MUSCLOR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
avatar
Date d'inscription : 25/07/2014
Messages : 128

# P*tain j'suis normal



MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Mer 30 Juil - 21:57

Toi! Est-ce vraiment toi?


La question est sortie comme ça. Même si j'ai bien assimilé qu'elle avait des traits en commun avec cette fille qui est partie quand j'étais gosse, ce n'est pas elle. Même si l'espoir fait vivre. Regardant devant moi, dans le vide, je n'attendais certainement pas à une réponse de sa part. c'est pas comme si nous avions parler pendant nos pseudo rendez-vous … Là, je la regarde de nouveau, sous un autre jour. Ma bouche s'ouvre puis se referme. Mes yeux s'agrandissent de surprise et je ne peux que murmurer un simple C'est vous...

Ca faisait trois mois que j'avais croisé cette lycéenne en pleure sur le banc dans le parc. Au début, je n'avais pas vraiment fait attention à elle. Trop occupé à me dépêcher à rentrer chez mes grands parents pour pouvoir aller jouer au basket avec mes amis après. Trois heure après, en repassant, elle était toujours là, assise et en pleure. La seule chose que j'ai trouvé pour lui rendre le sourire, fut de ceuillir une paquerette, de monter sur le banc pour m'installer à côté d'elle à genoux, de lui tendre la fleur et d'embrasser sa joue. Puis, je suis resté près d'elle à regarder les gens qui passaient, et ses pleures se sont doucement calmés. Le lendemain, elle était encore là sur le banc. A la place de rentré, je me suis assis à côté d'elle et j'ai attendu. Durant un mois et demi, elle pleurait et je m'installais à côté d'elle, ne disant rien. Elle pleurait et je faisais mes devoirs. Elle pleurait et je mangeais une barre de chocolat que je partageais. Puis un jour, elle ne pleurait plus. Elle était juste là assise sur le banc. Nous nous sommes jamais parlés mais c'était devenu une sorte de rendez-vous. Trois mois après notre rencontre, elle n'est pas venu alors que je m'étais décidé à lui parler enfin. Le reste de la semaine, je l'ai attendu. Les vacances d'été sont arrivés puis l'hiver et dès que le printemps est revenu, je me suis dépêché de retourner au parc pour voir si elle était là. Mais je ne l'ai jamsi revu. Et maintenant, ma patronne est cette femme, enfin cette lycéenne.

Dans le silence ont peut entendre des mots qu'on ne prononcera jamais. Je reprends mes baguettes et me remet à manger, la tête baisé dans mon bol. Là, je devrais être heureux de l'avoir retrouvé non? Alors pourquoi une colère m'envahit soudain? Je vous ai attendu durant une semaine, puis jusqu'au moment où j'ai déménagé à Séoul, chaque premier jour du printemps, je vous ai attendu. Et vous êtes là. Je la pointe avec une baguette avant de soupirer. Où est passé la jeune fille qui souriait en voyant arriver un gnome. Elle n'est plus là? L'avez-vous aussi abandonné comme vous avez pu abandonner un gosse de neuf ans qui adorait passé du temps avec vous, même si nous ne parlions pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/07/2014
Messages : 27

# J'ai encore de l'espoir
Phase 1, bro


http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   Jeu 7 Aoû - 20:10




« DESTINY. »

'' "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." ,, ☇FT. CHANKIM





Le passé semble toujours nous rattraper au final ; j’avais presque oublié la présence de ce petit garçon qui à une époque de ma vie compliquée ; a été le seul à me comprendre et à me faire aller de l’avant. Mon petit ami de l’époque qui était mon ancien fiancé m’avait trompé avec ma meilleure amie… cela m’a brisé et je me suis coupée du monde passant mon temps à pleurnicher comme une enfant. Puis un jour dans un parc ; un petit garçon m’a offert une fleur en s’installant à mes côtés pour regarder le paysage ; je crois que c’est ce jour-là qu’entre nous un truc spécial c’est créé.  Je continue de manger mon plat alors qu’il bafouille un « c’est vous » étrangement, je ne sais pas si je suis heureuse de le retrouver … je ne sais pas si je suis passée au dessus de cette période compliquée pour moi … Je ne pensais pas un jour le rencontrer de nouveau, parfois quand on est destinés à rencontrer une personne rien , même la distance ne peut pas l’empêcher. Je reste silencieuse car je ne sais pas trop quoi dire à ce sujet… c’est du passé non ?

Dans le silence on peut entendre des mots qu'on ne prononcera jamais.

Je le regarde enfin en silence, c’est vrai d’une certaine manière, jamais je ne l’ai remercié pour ça … pour cet espoir et ce courage qu’il m’a redonné à cette époque…

Je vous ai attendu durant une semaine, puis jusqu'au moment où j'ai déménagé à Séoul, chaque premier jour du printemps, je vous ai attendu. Et vous êtes là. Où est passé la jeune fille qui souriait en voyant arriver un gnome. Elle n'est plus là? L'avez-vous aussi abandonné comme vous avez pu abandonner un gosse de neuf ans qui adorait passé du temps avec vous, même si nous ne parlions pas?

Je finis mon assiette et me tourne vers lui en buvant d’une traite mon verre

« cette jeune fille a simplement grandit … et … désolé si tu as attendu pour rien … »

je me lèvre pour aller payer pour nos deux repas avant de me rediriger vers la voiture

«  je n’aime pas attendre le stagiaire alors on se dépêche … »

je rentre dans la voiture quand mon telephone se met à sonner je réponds tout en conduisant ce qui me convient car je n’ai pas envie de parler de notre passé commune … tout ce mélange dans ma tête et étrangement j’ai envie de l’éloigner au maximum de moi c’est ce que je fais en m’enfermant dans mon bureau une fois à l’agence. Je me plonge dans mon travail … Je ne jette pas un œil à mon nouveau stagiaire …



© MUSCLOR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t68-jung-bona-i-feel-like-madonna-give-me-everything-i-want#259 http://wtfck.easyforum.fr/t76-jung-bona-dancing-in-the-moonlight
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mirage ou réalité ► Bo Na   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un mirage ou réalité ► Bo Na

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (TV réalité) PART OF ME ▬ what are you gonna choose?
» École Mirage
» Ligne d'occupation des trains comme dans la réalité
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Secret Story Rpg (toutes les saisons)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: MyeongDong Area-